Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur Unblog.fr. Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.
Des questions ? Visitez les forums d’aide !

5 Réponses à “Bonjour tout le monde !”

  1. Admin dit :

    Bonjour, voila un commentaire. Pour effacer ce commentaire, identifiez vous et affichez les commentaires de votre blog, et vous pourrez l’effacer.

  2. DES QUESTIONS !!!!!Un Etat qui ment comme il respire !!! Depuis le 5 avril 2005 l’association MEK du 3 juillet 1940 – 2005 pour le rapatriement du cimetière marin de Mers-el-Kébir en France, reste persuadée de la volonté manifeste de l’état Français, de na pas rapatrier les restes des marins Bretons. Cette nécropole est une plaie béante faite aux Bretons. Si sa profanation n’a suscitée la réaction des politiques, c’est à cause du général de Gaulle, qui a eu la très bonne idée d’y déposer l’Amiral DARLAN. Mais ce qui est une grande faute de la marine et des anciens combattants, c’est d’avoir cédé au chantage des politiques. Sous les bienfaits de médailles et autre breloques, l’état a muselé les plus virulents, par ces artifices. A cet instant l’état continue d’ignorer les soldats Bretons, par l’absence indélicate d’un haut fonctionnaire des anciens combattants, lors d’une grande cérémonie à Vannes. Une raison d’état ! La peur de voir notre association l’interpeler. « Les soldats morbihannais morts pendant la guerre d’Algérie ont leur mémorial. Le monument, qui rappelle un cromlech celte, a été inauguré, hier, à Vannes. Ce sont sept stèles en granite de Bignan et qui portent toutes une plaque en bronze où sont inscrits 270 noms. Ce sont ceux des soldats « morts pour la France » en Algérie mais aussi dans les combats du Maroc et de la Tunisie, entre 1952 et 1962. « 55 % d’entre eux avaient moins de 22 ans et trois moins de 20 ans », a rappelé, hier, Jean-Luc Fredet, lors de l’inauguration. Une cérémonie imposante avec de nombreux officiels, des détachements du 3 e Rima de Vannes, de fusiliers marins commandos de Lorient, de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr-Coëtquidan, de la gendarmerie et de l’armée de l’air, en présence de 300 porte-drapeaux, d’un millier d’anciens combattants, de 400 membres des familles des disparus et aussi de harkis. Il ne manquait que Jean-Marie Bockel, secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens combattants qui avait dû se décommander en raison d’une mission de dernière minute, à Athènes. http://www.letelegramme.com » La Légion qui ne fait pas dans la dentelle lors de son départ d’Algérie. Ce glorieux corps d’armée, commandé par des chefs autre que ceux de la marine, a déboulonnée ses souvenirs de cette terre d’Algérie. En prenant à bras le corps le rapatriement des ses soldats morts aux champs d’honneur. Pendant ce temps d’autre chef de renoms réussirent avec acharnement au retour de tous les soldats d’Indochine, les légionnaires en tête. Le meilleur est à venir, les 21 légionnaires, qui partageaient avec les marins le cimetière de Mers-el-Kébir en sont partis Les tombes sont exhumées sur la photo est datée du 3 juillet 1968, une terre fraîchement retournée (preuves photographique de Madame Anna DESSE). Pendant cette période la légion sécurisait et assurée le transit des avions de lignes de l’aérodrome de Bousfers.

    De nombreuses questions sont posées et peu de réponse. Cette république qui se dit transparente, joue L’omerta, pour cacher la vérité et ne pas admettre ses erreurs et ses fautes. Des marins de ce cimetière ont été aussi exhumés et rapatriés en Bretagne (comme ces légionnaires ?). Les autres attendent leur rapatriement, ils rentrent dans le cadre ci-dessous : Monsieur Jean-Marie BOCKEL, secrétaire d’état aux anciens combattants et de la défense, nous rentrons dans le cadre de la discrimination sur les privilèges de marins qui sont enterrés en France. Pour les autres encore enterrés dans ce cimetière, il demeure une atteinte aux principes d’égalité. Cette égalité de traitement fut refusée à certaines familles qui en avaient fait la demande le 11 avril 1986, pour le matelot Robert LE DELAIZIR, Aille droit Ligne F tombe 22. La décision de la forclusion du 31 décembre a eu raison, en infligeant à ces marins la perpétuité en Algérie. Au passage nous saluons la formation d’avocat de Monsieur le secrétaire d’Etat aux anciens combattants et à la défense, qui officie pour le bien de notre mémoire collective. Nous espérons de ce député, une vérité sans ambages sur ces légionnaires. Un peu d’histoire de l’Algérie à Aubagne Le monument aux morts de la Légion étrangère, édifié en 1931 à Sidi-Bel-Abbès, démonté en octobre 1962 et réinstallé dans la caserne Viénot, près du musée de la Légion. Le monument fut l’œuvre du sculpteur Charles Pourquet et fut érigé par les légionnaires eux-mêmes qui tirèrent l’onyx des carrières de Sidi-Hamza. Les 4 angles sont occupés par 4 légionnaires de chaque époque relatifs aux conquête de l’Algérie : campagnes du second empire, conquête du Tonkin et épopée du régiment de marche 1915-1918.

    MERS EL KEBIR en 1962, les deux unités qui sont à l’origine du départ des légionnaires du cimetière. Un rappel à ceux qui sont à la tête des anciens combattants au gouvernement et dont les mensonges deviennent grotesques. Ci-dessous, les unités de la légion qui étaient sur place avant la fin des opérations du retour en métropole. Un Officier de la légion Etrangère, ne laissera jamais sur le terrain de l’ennemi, un des ses soldats, même déjà enterré. 1er REC à Bousfer1er R.E.C. (Régiment étranger de cavalerie), créé à Saïda (Algérie) en 1921 puis installé à Sousse (Tunisie) puis à Mers El-Kébir (Algérie) et enfin à Orange (Vaucluse), quartier Labouche, depuis 1967. C’est le seul régiment de la Légion spécialisé dans les combats de blindés en étant un des deux régiments de cavalerie de la 6e B.L.B. (Brigade Légère Blindée). Devise : NEC PLURIBUS IMPAR (À NUL AUTRE PAREIL). Cette devise était celle que portait Louis XIV. 2ème REP 2e R.E.P. (Régiment étranger parachutiste), ancien 2e B.E.P. (Bataillon étranger parachutiste), créé le 9 octobre 1948, devenu 2e R.E.P. le 1er décembre 1955 et installé à Philippeville (Algérie) puis à Bou-Sfer (Algérie). Actuellement, il est installé à Calvi (Corse) au camp Raffali (N.B. : le commandant Raffali a été tué au combat le 10 septembre 1952) depuis 1967. Ce régiment fait partie des quatre régiments d’infanterie de la 11e brigade parachutiste (anciennement 11e D.P., division parachutiste). Il possède aussi le chalet Vergio pour les entraînements en montagne, un village de combat dans le sud de la Corse et un centre nautique. Devise : MORE MAJORUM (POUR SUIVRE L’EXEMPLE DES AÎNÉS alias POUR SUIVRE L’EXEMPLE DES ANCIENS). Depuis la dissolution des 1er et 3e R.E.P., le 2e R.E.P. est le seul régiment de parachutistes de la Légion étrangère. Formée de 9 compagnies regroupant environ 1200 hommes, cette unité, qui s’est notamment illustrée à Kolwezi, a acquis une renommée internationale. La réponse d’un des directeur adjoint du cabinet du ministre, qui affirme que seul un rapatriement à eu lieu à kerfautras. Là il a raison, mais pour le reste c’est une honte de cacher cela : Suite au courrier reçu du 18 août 200, je viens contredire les écrits de votre directeur adjoint de cabinet, qui je cite « Je vous précise qu’aucun corps n’a été rapatrié en France. Vous lirez son archive elle montre à quel point le mensonge est roi dans votre servie ». N/Réf.: 135/1 – 08 Bretagne MEK Courrier : du 18 août 2008 N° CAB/081/16040

    Parlons d’un cas précis sur le sujet des personnes rapatriées en France : « Je cite Madame Anna DESSE, fille du 1er maître chauffeur APERE, Corentin, matricule 1198992 disparu sur le cuirassé Bretagne. La dépouille de Laurent GUEGUENIAT Q/M chauffeur, a été rapatrié à Plomodierne ».Madame Anna DESSE peux témoigner sur ce couple dont le mari était second maître. Son second fils est né en octobre 1940. Cette égalité de traitement fut refusé à certaines familles qui en avaient fait la demande le 11 avril 1986, pour le matelot Robert LE DELAIZIR, Aille droit Ligne F tombe 22.La liste est longue Monsieur. Demandez au Président de l’association des Anciens Marins à Brest que préside Monsieur Hervé GRALL, combien de corps sont en France ? Quand à Madame Anna DESSE, institutrice à la retraite, fille de Corentin APERE, elle n’a pas apprécié le sacrilège des croix dans le cimetière. Votre famille ne connaîtra pas le bloc de béton à la place de la croix chrétienne, Monsieur le directeur de cabinet. Notre avenir , c’est notre passé. Le Président Alain Garcia

  3. alaingarcia dit :

    Le droit du devoir de mémoire de dénoncer l’injustice RUNAVOT, René, Né le 4 mai 1922 à Brest, Finistère. En cet été 1939, notre flotte rayonne dans les rades de Brest, Toulon. Nos puissantes escadres du Nord et de la Méditerranée sont redoutées de toutes les marines au monde. René est témoin puis rescapé des tragiques journées des 3 et 6 juillet 1940 à Mers El-Kébir en Algérie. Au cours des deux attaques de la force Anglaise H sur la flotte française mouillée dans la rade. A 16 heures 54, débute un bombardement violent et de courte durée. Nous eûmes en si peu de temps, 1297 morts, sans compter les nombreux blessés, gravement atteints et qui décédèrent suite aux dommages collatéraux. Au moment de ce drame je me trouvais embarqué sur le bâtiment de ligne Dunkerque, fleuron de notre escadre. Matelot fourrier, je venais juste d’avoir mes 18 ans Comme la plupart de mes camarades de bord. J’avais mon poste de combat dans la tourelle N° 1 armée de 4 canons de 330. J’étais servant de radiales en relation constante par casque avec le responsable télépointeur.Après avoir utilisé tous les moyens disponibles de la démocratie, les Français sont-ils des lâches sur des dossiers comme les moines de Thibérine et les marins de Mers-el-Kébir. Sur ces deux dossiers sensibles, la mort et la profanation sont les éléments à charges du gouvernement Algériens et par complaisance de l’état Français, qui refuse de voir la vérité lui sauter à la figure.

    On ne peut pas tolérer que des musulmans s’en prennent à des symboles de notre religion et de l’autre continue à massacrer sans impunité dans ce monde qui s’en va à la dérive. Alors, d’autres pays se mobilisent pour nous, car nous sommes incapables de réagir de ces faits, que commettent ces musulmans responsables de ces meurtres et profanations. Nous devons étendre notre action, sur le drame de Mers el-Kébir ainsi que du rapatriement de ces marins en France, près de ceux qui les attendent depuis 70 ans. En Espagne, Un colonel d’Artillerie en retraite, pour son futur article, mettra en ligne ma lettre destinée à Hubert FALCO, dans un excellent périodique « El Implacabe ».

    Pour les moines de Thibérine, là aussi sur leurs tombes des blocs de bétons, toujours pour ne pas offenser les musulmans. Ces croyants, se permettent encore la lapidation, l’égorgement, les coups e fouets, en nous narguant, sans que personne ne bouge. Soit c’est la peur, soit c’est que les moutons sont près aux sacrifices et à la soumission. Alors, quand vos ancêtres voyaient le mal se profiler au devant d’eux, ils montaient se battre sans se poser de questions. Héritiers de ces traditions, vous avez le devoir de vous mobiliser et agir sur ces personnes qui viennent vous dicter leur foi ou leur religion. Soutenez l’action de rapatriement, en écrivant une lettre à Nicolas Sarkozy, qui est à l’origine des deux dossiers, il n’est pas innocent. Retour en Bretagne des ces marins sans conditions, afin que se referme la plaie des ces familles humiliés de nombreuses fois.
    Association MEK du 3 juillet 1940 – 2005 pour le rapatriement du cimetière marin de Mers-el – Kébir en Bretagne Siége social : 4 rue des lauriers

    56650 Inzinzac- Lochrist Après la profanation du cimetière marin de Mers-El-Kébir, les anciens survivants des cuirassés « La BRETAGNE et Le DUNKERQUE » se mobilisent pour une action patriotique. Ils désirent que les instances de l’état rapatrient les dépouilles mortuaires de leurs camarades. Le lieu de repos de ces marins est activement demandé par leurs compagnons toujours vivants. Ce lieu sera décidé lorsque les opérations de rapatriement seront prises en compte par les autorités compétentes de la France. Cette association ne sera dissoute que lorsque la stèle commémorative se fermera sur leur repos éternel.

  4. MERS EL KEBIR
    L’UMP la chronologie d’une farce d’un mauvais goût

    L’UMP, vient d’être défait par le Parti Socialiste, donnant à celui-ci un droit de retour sur la scène politique Française.
    L’UMP ébranlée et son maître déchu piaf et s’agite et pour cause, les législatives de juin. Dans la lettre ci-dessous, les dérives et abus des textes de lois, qui brisent les plus belles ferveurs, de personnes qui défendent la mémoire de Bretons, de marins dont l’infamie continue de blesser les descendants de ce drame. Les défenseurs du gaullisme accréditent la thèse du complot et de ceux qui milites sur ce terrot nauséabond.
    Mon association a était victime de personnes, élus politiques du Parti Socialiste de la région qui voulaient la voir disparaître. Ce fut la droite actuelle et ses serviles domestiques, laquait de basses besognes, androïdes, bafouant la noble bataille que nous menons depuis sept ans, qui voulait m’envoyer par le fond. Je n’en veux pas à cet élu de gauche et ses amis plutôt idiots que méchants.
    En 2005, suite à une visite sur la tombe de mes grands-parents à Oran, tombe profanée par la pluie et le vent, mais cela n’intéresse que ma famille, ici vous avez la chance de continuer à fleurir vos morts. Ce vent…à part renverser un vase…..C’est une explication ?
    Suite à la dénonciation du 25 avril 2005, de cette profanation, l’état Français prenait une rapide mesure, la restauration des plus infamantes sur le cimetière des marins, situé à Oran, en Algérie depuis l’indépendance en 1962.
    Suite à la dénonciation sur cette réhabilitation honteuse de 2006, l’ancien chef de l’état Nicolas Sarkozy, en prévision de l’élection 2007, nettoyait le site en retirant les croix chrétienne, relevant les murs du cimetière et pour savoir qui entre et sort de ce lieu, une maison, un agent de renseignement et son chien payé par nos deniers.
    Suite aux nombreuses questions sur les déplacements de tombes et d’erreur sur les noms, dont celle de l’amiral François Darlan, les réponses sont dans la dernière lettre qui vous invite à fermer le dossier et à vous taire aussi. Au vu des articles disséqués, par un de nos amis avocats, il en résulte une obsession ne pas avoir accès aux archives de ce dossier.
    C’est pour cela que le Rassemblement Bleu Marine demande aux électeurs lors du prochain vote, de rayer de la carte de Bretagne l’UMP, qui a pour ce dossier usé du mensonge et de la main mise sur tous ses documents. Il en va de même pour tous les dossiers en cours qui touches à la Bretagne et vous les suivaient j’en suis certain. L’omerta des journaux et de certains journalistes qui ne suivent pas la ligne de l’honnêteté, journalistique, copulent avec la politique nauséabonde de l’UMP. A nous de démontrer que pour gouverner dans la transparence, il est nécessaire que d’autres partis comme le Front National soit aussi les acteurs de notre avenir. Il faut arrêter de pétocher sur ce qui c’est passé en 1940. Les jeunes et anciens comme mo, n’ont pas cette culture de l’irresponsabilité, mais bien plus, ils désirent une vie accomplie et sereine.

    Correspondance du Cabinet du Secrétariat d’Etat auprès du ministre de la défense et des Anciens Combattants du 7 mai 2012
    Monsieur le Président
    Vous avez bien voulu appeler de nouveau l’attention du secrétaire d’Etat auprès du ministre de la défense et des anciens combattants sur le souhait de voir rapatrier en France les restes des marins qui sont inhumés dans le cimetière de Mers-el-Kébir(Algérie).
    Je ne peux que vous confirmer les termes des correspondances qui vous sont adressés les 28 mai 2010 et 20 octobre 2011, vous précisant que le transfert du cimetière marin de Mers-el-Kébir ne peut-être aujourd’hui envisagé, eu égard aux engagements pris par les autorités algériennes d’en assurer la préservation.
    Par ailleurs il existe aucun dispositif dérogatoire à ces dispositions qui en résultent de la stricte application des textes législatifs et réglementaire en vigueur.
    Dés lors, toute nouvelle correspondance sur ce sujet, en l’absence d’éléments nouveaux sera classé sans suite, en application de l’article 2 de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public et diverses dispositions d’ordre administratif, social et fiscal qui prévoit que l’administration n’est pas tenue de répondre aux demandes répétitives ou manifestation abusives par leur nombre ou leur caractère systématiques.
    Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma considération distinguée.
    Signé Thierry-Marc PINEAUD

  5. alaingarcia dit :

    « Tête haute … Mains propres »
    « Tête haute … Mains propres »

    « Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut avoir le courage de le dire, il faut ensuite l’énergie de le faire » (Clemenceau)
    Petit fils d’immigrés espagnols miséreux (un grand-père puisatier, l’autre travaillant la terre), fils de modestes épiciers, je ne suis ni un nanti ni un héritier. Je n’ai jamais disposé d’un franc puis d’un euro que je n’aie gagné à la sueur de mon front… D’abord militaire d’active puis enseignant et écrivain de fortune, j’ai élevé de mon mieux mes deux enfants et j’aide aujourd’hui mes petits enfants afin de leur apporter l’assurance et la sérénité qui m’ont fait défaut à leur âge… Je n’ai jamais bénéficié d’aides sociales autres que les prestations de la CAF durant le laps de temps où mes enfants étaient scolarisés. N’ayant jamais été syndiqué, je n’ai jamais, non plus, participé à une quelconque grève en 41 ans de carrière… ni bénéficié du moindre congé de maladie. Je n’ai jamais fraudé le fisc, jamais été condamné et dispose d’un casier judiciaire vierge. Je ne suis ni opportuniste, ni profiteur, ni le protégé de personne et ne dois qu’à moi-même, l’estime et le respect de mon entourage et de ceux qui connaissent mon parcours…
    Jamais la moindre candidature à une fonction de Président d’association, ni même d’élu ; aucune ambition carriériste en politique. J’ai attendu ma 65ème année pour me présenter à une élection cantonale dans le Lunellois : C’était en mars 2011… et renouvellerai cette expérience lors des élections législatives des 10 et 17 juin, la tête haute et les mains propres , dès lors que j’en ai fait la promesse aux Lunellois. Si je devais être élu, j’exercerai mon mandat de député avec loyauté et fidélité envers ceux qui m’auront permis d’accéder à cette fonction et porterai, haut et fier, le projet de Marine ; si ce ne devait être le cas, je reprendrai ma vie tranquille de retraité tout en demeurant fidèle à mes convictions… Là est ma seule ambition… « L’avenir, il n’est pas nécessaire de le prévoir ; il s’agit de le permettre » a écrit Antoine de Saint Exupery.
    Mon parti n’est ni à gauche, ni à droite : C’est celui de la France et je l’aime ! Cette France dont je ne saurais déraciner mon cœur, cette France qui fut ingrate avec les miens en 1962, je l’ai servie des années durant sous l’uniforme, sans me servir. Chaque matin, je me prosternais devant mon drapeau, celui, qu’enfant, mon père, ancien de l’Armée d’Afrique, me fit aimer et vénérer… le seul pour lequel j’ai toujours accepté de mourir : Le drapeau tricolore.
    Bien que n’étant pas né sur le sol métropolitain, j’aime l’histoire de cette France là, sa langue, ses paysages, sa diversité, ses héros, ses écrivains, ses poètes, ses martyrs. J’ai bu aux sources de sa culture et méprisé ceux qui, de tout temps, ont cherché à l’avilir. Je me suis toujours efforcé de la défendre de mon mieux ; je ne respire bien que sous son ciel, ai fait mien son passé et endossé ses erreurs.
    C’est pour toutes ces raisons que j’ai rejoint, il y a une trentaine d’années, le Front National même si j’ai connu une période de « disponibilité ou de congé sabbatique ». Mon combat mémoriel n’a jamais faibli, ni celui dénonçant l’immigration massive et incontrôlée, l’insécurité croissante qui en découle et les visées hégémoniques du fondamentalisme islamique. Aujourd’hui, je n’éprouve qu’aversion pour ceux qui condamnent cet amour et m’affublent outrancièrement d’un titre de « fasciste, de xénophobe et de « raciste » qu’ils sont réellement les seuls à porter, eux qui sont les vrais destructeurs de l’identité française et attentent à l’esprit de justice, de vérité et de dignité humaine.
    Les seuls authentiques « fascistes » aujourd’hui sont les antifascistes. Violents, fanatiques, injurieux, intolérants… la piétaille de Mélenchon, Mohamed Merah verbal dont la soldatesque se recrute aussi dans les mosquées. Lesquelles mosquées ne se trompent pas d’idiots utiles. Les déclarations de l’assassin lui-même semblent n’avoir aucune importance dans l’entendement de tous ces « professeurs de morale » qui commettent ce qu’Aristote désigne comme la faute intellectuelle la plus grave qui soit : « Ne pas voir ce qui est mais voir ce qu’on a envie de voir ».
    « Le triomphe des démagogies est passager, mais les ruines sont éternelles » écrivait à ce sujet Charles Péguy.
    Les mots étant les plus grands ennemis de la réalité, c’est parce que nous ne relevons pas toutes ces insanités que nous excitons la colère de leurs auteurs. Cependant, je dois à la vérité de dire que j’en ai assez des grands prêtres de cette morale politicienne et journaleuse. Oui, la coupe est pleine de cette religiosité puante et lassante ! De cette démocratie violée, captée, détournée, séquestrée entre les mains de tous ces crétins inutiles qui répètent leurs antiennes comme de parfaits perroquets dressés dans les grands isoloirs ouverts des salles de rédaction, de réunion, des lieux de tous les cultes où la haine athée est masquée dans l’odeur de la défécation du corporatisme péteux. « Dès qu’un sentiment s’exagère, la faculté de raisonner disparaît » clamait Gustave Le Bon…
    L’avenir s’annonce difficile pour la France. Nos institutions vont probablement connaître un changement radical. Seul le Mouvement national incarné par Marine Le Pen sera en mesure de créer un « pare-feu » afin d’éviter que la totalité des Pouvoirs ne soit concentrée au sein d’un même parti à l’Assemblée Nationale et s’opposer avec fermeté à la régularisation des clandestins, au droit de vote accordé aux étrangers, à l’immigration, aux zones de non-droit, à l’insécurité et, par-dessus-tout, à l’islamisation inéluctable de la France… Au-delà des clivages et des attaches partisanes, Marine sera la seule à pouvoir fédérer sous sa bannière –comme le fit, jadis, Jeanne- tous les patriotes français autour du seul Mouvement national à même de faire entendre leurs voix : Le Rassemblement Bleu Marine ! »
    Les hommes, tous les hommes sont flottants entre le bien et le mal, entre le dévouement et l’égoïsme, entre le courage et la lâcheté, entre l’esprit de vengeance et de réconciliation. Ils ne réfléchissent pas, ils sont entraînés par toute la médiocrité de la vie et ils réagissent selon leur propre nature. Mais il suffit parfois d’un élan pour qu’ils se dépassent. L’amour de cette France et la crainte de la perdre après avoir connu les affres du terrorisme, de la guerre civile, l’exode et l’exil, m’a donné cet élan.
    Aujourd’hui, cet élan, ce patriotisme charnel, cet amour de la France, je les mets au service de mes concitoyens. Ma voix sera la leur et c’est en eux que je puiserai ma force, mon ardeur et ma vitalité : Elle sera entendue !

    PEUPLE DE FRANCE… REVEILLE-TOI !

    Joseph CASTANO
    e-mail : joseph.castano0508@orange.fr
    … Petit fils d’immigrés espagnols ; candidat FN et « Rassemblement Bleu Marine » aux législatives dans la 9ème circonscription de l’Hérault

    « L’espérance brille dans la victoire, mais il n’y a pas de victoire sans combat » (Charles Péguy)
    « Celui qui lutte pour la survie de sa nation ne transgresse aucun droit ! » (Napoléon Bonaparte)

    -o-o-o-o-o-o-o-
    « On peut, on doit « discuter » avec tout mouvement politique qui le souhaite, et le trop fameux « cordon sanitaire » censé isoler le FN des Français « normaux » est à la fois une infamie morale et une imbécillité politique. Le FN est un parti légal qui a toujours participé au débat public en présentant ses candidats, en acceptant le verdict des urnes et en s’abstenant de semer la pagaille dans la rue. Sa diabolisation, entretenue par le PS, les communistes et les Verts avec un mélange de cynisme grossier et de crédulité quasiment médiévale, doit être dénoncée sans relâche. Elle discrimine et humilie les classes populaires. À cet égard, il serait judicieux que telle ou telle éminence de l’UMP cessât de proclamer urbi et orbi qu’entre PS et FN, elle choisirait le PS » (D. Tillinac – « Valeurs Actuelles »)
    -o-o-o-o-o-o-o-

    En démocratie, on débat avec le peuple, on écoute le peuple et ensuite on vote en respectant la voix du peuple. Actuellement au Parlement, députés et sénateurs ne sont pas représentatifs de la voix du peuple car ils ne respectent aucunement cette voix. Ils votent en fonction des consignes du parti en occultant systématiquement les aspirations du peuple, d’où ces interférences récurrentes entre citoyens et élus. Les nouveaux députés issus des rangs du Front National auront à cœur de faire entendre la voix du peuple !

    -o-o-o-o-o-o-o-

    Une indépendantiste au ministère de la « justice »

    En 2009, en compagnie d’un certain Domota, se réjouissant des désordres qui paralysaient la Guadeloupe et les encourageant, voici la passionaria indépendantiste TAUBIRA, le plus beau spécimen révolutionnaire jamais investi dans un gouvernement républicain.
    Par la grâce du Président de la République et de son Premier Ministre, cette égérie de l’anti-France, est aujourd’hui Garde des sceaux, ministre de la subversion et des troubles de l’ordre public, ministre de la violence et de la prise d’otages, ministre du racisme, du terrorisme, et surtout ministre de la haine de la France et des Français.
    Les 10 et 17 juin souvenez-vous en !

    Il s’agit, là, de mon ultime article. Merci de m’avoir supporté durant tout ce temps !…

    ELECTIONS LEGISLATIVES
    – 10 et 17 JUIN 2012 –

    9ème Circonscription de l’Hérault

    Je suis le candidat de la résistance à :

    - La régression sociale
    - La perte des valeurs
    - La mondialisation
    - L’insécurité croissante
    - L’immigration massive et incontrôlée
    - Au chômage
    - Au fondamentalisme islamique
    - Aux bandes des cités
    - A la dictature des marchés financiers

    En votant pour ma candidature, vous voterez LA FRANCE !

    -o-o-o-o-o-o-o-

    http://popodoran.canalblog.com/archives/2012/02/29/12079978.html

    http://popodoran.canalblog.com/archives/2009/10/02/15287331.html

    http://popodoran.canalblog.com/archives/2010/01/21/12836141.html

    http://popodoran.canalblog.com/archives/2009/01/14/12079558.html

Laisser un commentaire