Archive de la catégorie ‘Non classé’

L’Algérie et son Islam tolérant, mais ne tolère pas les croix Chrétiennes

Jeudi 4 janvier 2007

asso12.jpg En 2005 Chrétien mais a genou copiedemerselkc3a9bir.jpg  Après l’islamisation du cimetière.

 

riversmem11.jpg 

 Tombe du Staff Sergent Ruben RIVERS, tombé au combat le 19 novembre 1944 – Cimetière de Colleville sur Mer - 

Nous sommes fières et reconnaissants à vous jeunes hommes tombés pour que vive la liberté.

 

La France respecte ses engagements, L’Algérie provocatrice voudrait devenir une nation  correcte!!! D’abord on respecte les morts. Après on donne la leçon, mais pas sur la religion qui crie à qui veut bien l’entendre , nous sommes tolérant. Foutaise!!! Enfants de France attention, regardez comment l’Islam traite nos militaires.

Quand à notre Président de la République, après cette remise en état scandaleuse et crapuleuse, nous lui demandons de prendre sa retraite qu’il a bien mérité. Place à la jeunesse de ce pays.

COMMUNIQUE BREIZH 2004

Mardi 2 janvier 2007

 

COMMUNIQUE BREIZH 2004

http://video.google.com/videoplay?docid=-803783388877574996

Jacques Chirac a ordonné le maintien des marins sur le site de Mers-el-Kébir.
Suite au courrier du 13/12/2006, adressé au Président du Souvenir Français, instance qui pérénise la mémoire de nos soldats et l’ entretien des tombes de tous les combattants confondus. Le Président [du Souvenir Français] nous signale que le Ministère des Anciens Combattants n’y est pour rien. La responsabilité est attribuée à Jacques Chirac.

Le chef de l’état, Jacques Chirac, a ordonné le maintien des marins sur le site de Mers-el-Kébir… Fort de nos droits de citoyens de ce pays, dit démocratique, nous nous insurgeons sur cette mesure. Nous invitons le prochain gouvernement de la France, à ne pas pérenniser ce cimetière en Algérie.

Si l’histoire de notre défaite en 1940 est incontestable, il n’en est pas moins vrai que notre marine s’est battue et a été coulée « pavillon haut ». La Bretagne et son mouvement fédéraliste ont, de fait et de droit, toute latitude pour demander au chef de l’état l’annulation de cette décision et le rapatriement des corps de nos parents et compatriotes tombés à Mers-el-Kébir là où la terre de France est représentée par une Hermine, c’est à dire en Bretagne.

Ils sont tombés au combat, comme des patriotes. Nous sommes les garants de la sauvegarde de leur mémoire. Leur mémoire n’a pas besoin d’un gardiennage, mais d’un bout de terre bretonne où ils pourront reposer. Les cimetières comme Mers-el-Kébir n’ont pas besoin d’aumones. Et si le gouvernement veut accorder une subvention, celle-ci serait bien mieux utilisée à la reconstruction d’un monument à la mémoire des marins à Kerfautras à Brest.

La France se doit de mettre fin à ce dossier en rapatriant les marins de Mers-el-Kébir à Kerfautras.

Pour l’association – Le Président: Alain Garcia Association MEK du 3 juillet 1940 – 2005 pour le rapatriement du cimetière marin de Mers-el – Kébir en Bretagne

http://inzinzac-lochrist.blogspot.com/

http://merselkebir.blogspot.com/

http://merselkebir.blogspot.com

Le Réveil des Marmottes – Reproduction autorisée en citant la source http://www.reveil-des-marmottes.net/Site_Noute/Infos_Noute/A_Politique_Noutnoute.htm

Messieurs les politiques vous n’avez pas le droit

Vendredi 22 décembre 2006

cimetiremarin1.jpg

 Le cimetière de la honte

Vous n’avez pas le droit d’humilier encore une fois cet Amiral. Un militaire don la tombe est profannée, puis bétonnée sans nom, vous n’avez pas honte. Ne touchez pas à l’histoire, mais  respectez les lieux de mémoire.

 images4.jpg5tombedelamiraldarlan25avril2005112.jpg   1tombedelamiraldarlan1966parpierredumas2.jpg PHOTO DE 1962

Profannée le 25 avril 2005 Photo Monsieur Raymond QUESSADA

Pour la jeunesse qui était cet homme.

 

Né à Nérac en 1881, François Darlan sort de l’Ecole Navale en 1901. Durant la première guerre mondiale il commande une batterie terrestre de canonniers marins. De 1926 à 1934 il est chef de cabinet de Georges Leygues, ministre de la Marine, puis il commande l’escadre de l’Atlantique jusqu’à sa nomination en 1936 de chef d’état-major de la Marine. En 1937 il prend le commandement des forces maritimes françaises. En juin 1940, favorable à l’armistice, il est nommé ministre de la Marine dans le gouvernement de Pétain. Convaincu de l’inéluctabilité de la victoire allemande, il se lance résolument dans une politique de collaboration avec l’Allemagne. Le 25 décembre 1940, il rencontre Hitler près de Beauvais et lui propose ses services. En février 1941, il est nommé vice-président du Conseil et accapare tous les pouvoirs: En plus de la Marine il obtient les postes de ministre des Affaires Etrangères, ministre de l’Information, ministre de l’Intérieur, auxquels s’ajoutent quelques mois plus tard le poste de ministre de la Défense nationale puis celui de ministre de la Guerre. De plus, il est officiellement désigné successeur éventuel du maréchal Pétain. Les 11 et 12 mai 1941, il est reçu par Hitler à Berchtesgarden. De retour à Vichy, Darlan déclare au conseil des ministres: « L’Allemagne sera vainqueur. Si nous ne collaborons pas avec elle nous ne serons plus rien. Quant à moi, j’ai choisi la collaboration. (Cité par Benoist-Méchin.) » Darlan ne se contente pas de coopérer militairement avec l’Allemagne: il fait collaborer la police française avec la Gestapo, fait la chasse aux résistants, prend des mesures anti-juives… En avril 1942 il est remplacé par Laval à la vice-présidence du Conseil mais il demeure le successeur désigné de Pétain et conserve le commandement des armées de Terre, de l’Air et de Mer. En novembre 1942, suite au débarquement allié, il prend le pouvoir en Afrique du Nord avec le soutien des Américains, mais il est abattu le 24 décembre à Alger par Fernand Bonnier de La Chapelle.http://geoffroy.dastier.free.fr/darlan.htm

Méditez !!

 

La trilogie de la Vème république pour un cimetière en Algérie

Vendredi 22 décembre 2006

 Ces hommes sont la terre glaise de la France, ne pas l’oublier.

Le 3 juillet 1940, sur ordre de l’amirauté britannique, la flotte du Royaume Uni de Grande Bretagne a attaqué sans nécessité militaire les navires de guerre français présents à quai dans le port de Mers El Kebir, Charles de Gaulle ayant été avisé au préalable de l’imminence de l’opération sans que pour autant son avis ne semble avoir été sollicité.

Les pertes humaines s’élevèrent à 1297 morts dont plus de 700 bretons; les dépouilles furent ensevelies dans le cimetière militaire précité, rapatriées pour certaines ou encore déposées dans un ossuaire commun (marins du Bretagne coulé corps et biens notamment).

Dans ce dossier 3 hommes  qui sont les protagonistes de cette histoire. Le problème qui hante le mémoire actuellement, ces chefs, sont toujours une source de conflits pour les générations montantes.

Chacun décide du chemin à suivre, 3 destins différents ci-dessous, 1297 morts attendent la fin de leur calvaire, au bord du chemin…………………….

images11.jpg

Le Général de Gaulle chef de la France libre

 1085677004111.jpg

L’Amiral Darlan Ministre de la marine en 1940

 03.jpg

L’Amiral Gensoul Commandant de l’escadre à Mers-el-Kébir le  3 juillet 1940

Les Chefs d’états de cette république composent leurs menus sur les anciennes cuisines de 1940, qui ne sont plus aux normes depuis des lustres. La nouvelle  génération désirent une histoire classée définitivement au patrimoine historique.

Mais surtout le respect des morts et des familles , les seules à avoir le droit de disposer des corps.

dsc01941.jpg   En 1962    copiedemerselkc3a9bir.jpg en 2006 mais qu’avez vous fait?????

Pour ce bras de fer qui se poursuit, les politiques  n’en finissent pas de refaire le monde, il serait temps que ces marins ne soit pas les dindons de cette farce, qui ne fait plus rire personn. Si la HONTE ne dérange pas outre mesure, l’oublie est une injure à ces hommes courageux.

Si tous les chemins mènent à Rome, ceux de la politiques même au désespoir de l’histoire qui se mord la queue.

Depuis le départ des Français d’Algérie (1962) les musulmans n’ont eu de cesse de profaner les tombes, casser les croix et piller le contenu des cercueils. Les désolantes et révoltantes photographies ramenées d’Algérie ont provoqué un tollé. Devant la colère populaire des mesures ont été prises par les autorités françaises: le mur d’enceinte a été restauré, les croix subsistantes ont été rasées et une plaque de ciment posée sur chaque tombe a remplacé les croix de nature à froisser la susceptibilité des mahométans.

Initialement baptisées “mesures conservatoires “ ces dernières dispositions auraient pu malgré leur caractère contestable obéir à une certaine logique si le transfert du cimetière à Brest devait être réalisé comme prévu dans un proche avenir. Or il n’en est rien. Le chef de l’Etat Français, Jacques Chirac, a ordonné le maintien du cimetière sur le site de Mers-el-Kébir. Le recrutement d’un gardien est envisagé.
En 2007 le changement arrive, nous espérons le retour des marins, Messieurs les politiques.

legionbre1.gif

Association MEK du 3 juillet 1940 – 2005

pour  le rapatriement du cimetière marin 

de  Mers-el – Kébir en Bretagne 

Siége social : 4 rue des lauriers 

56650 Inzinzac- Lochrist

 Sous-Préfecture Lorient N° 0561009707 

Bonjour tout le monde !

Vendredi 22 décembre 2006

Bienvenue sur Unblog.fr. Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.
Des questions ? Visitez les forums d’aide !